configurer sa première carte son externe.


I Installation et configuration

 

Démonstration (disponible HD)

 

1) Sortie pour enceinte / chaà ®ne Hifi / auxiliaire quelconque.

Pour pourvoir écouter nos enregistrements, ou reproduire un son en direct, il faut diriger notre signal sur une sortie analogique.

-Si vous possédez des enceintes de monitoring , il faut vous référer à   la notice constructeur.
-Si vous possédez une sortie auxiliaire comme une chaà ®ne Hifi , il faudra connecter vos fiches à   l’entrée auxiliaire et brancher les enceintes en sortie de celle-ci.

cablage_maudio

2) Configuration casque / auxiliaire.

C’est cette partie de l’interface présentée ci dessous qui nous permet de régler notre système d’écoute.

Gros plan sur les potentiomètre M-audio

 

Tout d’abord le potentiomètre « output » – Permet de contrôler le niveau de signal sortant vers les baffles. Le bouton A/B – Permet d’activer ou de désactiver le signal vers le casque. Level – control le niveau de signal sortant vers le casque. Et le mix – définit le mélange entre le son d’origine (100% à   gauche) et le son traité (100% à   droite) par un logiciel. Faite très attention, il faut TOUJOURS vérifier que les sorties casque et baffle ne soient pas activées en même temps si le son vient d’un micro qui est rediffusé en direct, à   moins que vous sachiez ce que vous faites. Pourquoi ?

Et bien si , ce qu’on appelle un effet de Larsen se produit ,avec votre casque , vous pouvez dire adieux à   vos oreilles. Je parle par expérience, sifflement pendant 3 jours, ah ah.

Sécurité au niveau de l’alimentation.

Ils faut s’assurer de toujours allumer l’interface une fois le pc démarré, et toujours l’éteindre avant l’arrêt du pc.
Les prises USB sont moins sensibles que les FireWire mais on ne sait jamais (pas pour rien qu’un bouton on/off est présent).

Les options de configuration.

affichage des options entrée sortie

 

Cet ecran permet de configurer les entrées sorties (partie gauche) , ainsi que la fréquence d’échantillonnage et la résolution des enregistrements .

 

– Pour les Entrées / Sorties.

Outputs 1 et 2 – désigne les sorties vers les enceintes 1 et 2. (pour du stereo c’est suffisant). Outputs 3 et 4 – désigne les sorties vers les enceintes 2 et 4. S/PDIF input – designe une entrée numérique, il est possible d’y connecter toute sorte d’appareil possédant une sortie S/PDIF (dvd, ampli, séquenceur, home cinéma). L’avantage de cette connectique ?

Numérique en sortie et en entrée, aucune conversion n’est effectuée donc aucune dégradation du son.

Balanced input 1 – entrée micro / jack 1
Balanced input 2 – entrée micro / jack 2

Ces entrées sorties sont activable ou désactivable. Je vous conseille d’activer uniquement celles qui vous seront utiles, car ceci déterminera la capacité d’échantillonnage et la résolution.

– L’echantillonage (sample rate) et la résolution (sample depth).

Si vous ne savez pas du tout comment cela fonctionne, je vous conseille de les régler comme sur l’illustration. Pour débuter cela suffit largement, c’est le format utilisé sur les cd audio. Une résolution supérieure nécessitera des connaissances en conversion (sans déformation) pour obtenir le format final 44.1khz en 16bits.

– Réglage de la latence

affichage des options de latence

La latence définit le temps que met le son à   être reproduit par vos enceintes. Si vous jouez de la guitare électrique en passant par votre carte son , une latence de 3 à   8 millisecondes ne s’entend pas, par contre une latence d’une seconde, c’est injouable.

Ce panneau sert à   régler cette latence. Cette option parait sans utilité, car on aurait tous tendance à   descendre cette latence au minimum. Mais il faut savoir que plus la latence est faible, plus votre processeur travail. Si vous n’utilisez votre carte son que pour jouer en live, là  , le minimum ne gênera pas. Mais si vous mixez 24 pistes bourrées d’effets… plantage assuré pour les petites configurations! L’idéal est de régler cette latence en fonction du projet que vous avez en tête, ou, si votre logiciel commence à   faire la grimace.

A chacun sa musique

qu’est que l’alimentation fantôme ?

L’alimentation fantôme est nécessaire à   certains types de micro, notamment les micros à   condensateur. En activant ce commutateur, vous envoyez une alimentation de 48v dans les entrées XLR en faà §ade. Il faut faire attention à   son utilisation, car mal employée, elle peut détériorer le matériel.

-à ‰vitez de brancher de vieux micro dynamique quand l’alimentation est activée.
-Lirez bien les étapes d’activation et de désactivation 48v dans la notice constructeur de votre micro à   condensateur.

A quoi sert le bouton line / inst ?

Le bouton « line » est utilisé pour enregistrer des claviers, ou des boites à   rythme. Tandis que le bouton « inst » est utilisé pour les instruments tel que la guitare, ou encore un micro avec prise jack. La différence ne casse pas des briques, mais si à §a peut nous éviter quelques pointes de distorsion.

(dans la vidéo le bouton line/inst n’a aucun effet sur les prises XLR, c’est juste pour ceux qui auraient des micros jack.)

Réglage et configuration du pré-ampli et du bouton pad.

Le bouton pad est un atténuateur, il permet tout simplement d’atténuer le niveau d’entrée de 20db. Il est utile en cas de source sonore trop forte qui sature même avec le niveau gain au minimum. le potentiomètre gain définit l’amplification du niveau d’entrée. Pour un réglage sans prise de tête:

Montez le gain au maximum.
Jouez/chantez avec votre micro / jack en entrée , et regardez si votre indicateur de saturation s’allume.
Si c’est le cas descendez votre gain et recommencez, jusqu’a ce que vous n’obteniez aucune saturation.
(n’oubliez pas vos moments forts , refrains ou autres , car le but avant tout et de bannir la saturation).

supplément hors vidéo.

brancher un instrument midi.

Pour cela, il vous faudra un cà ¢ble midi , relié entre la sortie midi de votre instrument , et l’entrée midi de la carte audio. (Un tuto plus complet sur le midi verra le jour).

Qu’est ce que le monitoring ?

Le monitoring c’est le système d’écoute en création musical , les enceintes ou casques de monitoring sont conà §us de telle manière qu’ils reproduisent le son le plus precis et neutre possible. Pourquoi un son neutre ? parce que toutes les enceintes ont un son différent, certaines avantagent les basses , d’autres les aigues et d’autres encore les deux à   la fois. Le fait d’éditer un son qui est reproduit le plus fidèlement possible, vous permet de ne pas avoir d’énormes surprises à   l’export vers pc / chaine hifi.

Si vous éditez un son avec des baffles amplifiant les graves, vous aurez tendance à   atténuer celles-ci, mais à   l’exportation sur une chaine hifi qui atténue les graves par exemple, vous obtiendrez un son tout « rikiki  » et vos amis vous acclameront de rire.

le commutateur mono / stéréo.

C’est un commutateur entre le mode:
– mono : les entrées 1 et 2 sont reproduite à   gauche et à   droite.
– et le stéréo : l’entrée 1 est reproduite à   gauche tandis que l’entrée 2 est reproduite à   droite.





Articles relatifs